Skip to content

Plaie cornéenne

La plaie cornéenne correspond à une effraction de la cornée. Celle-ci peut être perforante (effraction de la totalité de l’épaisseur de la cornée) ou non perforante (effraction superficielle).

La plaie cornéenne est souvent secondaire à un traumatisme (coup de griffe, corps étranger, …).

La plaie de cornée se traduit souvent par :

  • un oeil rouge
  • une forte douleur (l’animal cligne de l’oeil)
  • un aspect blanc-bleuté et opaque de la cornée

Lorsque la plaie est perforante, un écoulement d’humeur aqueuse se produit au début, puis un bouchon de fibrine se forme temporairement. Les lésions à l’intérieur de l’oeil peuvent être alors très graves (inflammation, infection, glaucome…).

Un traitement médical avec des collyres (antibiotique, antalgique, cicatrisant) est suffisant lorsque la plaie est superficielle.

Lorsque la plaie est profonde ou perforante, un traitement chirurgical est nécessaire. Le traitement consiste à suturer la cornée. Il s’agit d’une technique micro-chirurgicale, c’est-a-dire que le microscope opératoire est nécessaire.

Le fil employé à suturer la plaie n’est pas visible à l’oeil nu (il est beaucoup plus fin qu’un cheveu).

Plus vite le traitement est mis en place, plus le risque de complications est faible.

Une cicatrisation de bonne qualité aprés la suture permet de retrouver une cornée saine et transparente. La transparence de la cornée conditionne la récupération d’une bonne vision.